Menu Devant les Barreaux - Visite Prison

Devant les Barreaux

fr en
Visite Prison - Cliquer et Glisser pour découvrir l

Salle de Bodybuilding

En maison de peine, les détenus peuvent avoir accès à une salle de bodybuilding, afin de s'entrainer et faire du sport. Il sont alors encadrés par un gardien.

La chapelle >


Le témoignage d'une éducatrice :

Ma vision du métier d’éducateur en prison :

Etre éducateur en prison ce n’est pas seulement jouer au ballon.

Mon métier est souvent comparer au rayon jouet des grands magasins et tout comme les jouets, il apporte un moment d’évasion au sein même de la prison.

Vous me direz pourquoi travailler avec cette population ? Pourquoi octroyer des activités à des personnes qui ont commis parfois la pire des choses.

A cela je vous répondrai que je ne suis pas juge d’instruction, ils ont été jugés et le métier d’éducateur est un métier avant tout sociale et humain.

Ces personnes ressortiront un jour,( peut-être dans quelques années) et pourront être vos voisins. Alors je me permettrai de dire sans modestie que j’œuvre pour essayer de rendre ses personnes moins mauvaises que lorsqu’elles sont entrées, moins malades, plus stables.

Mon travail consiste aussi à apporter un peu d’humanité dans ce milieu si obscure. Concrètement, j’organise et j’encadre des activités sportives, formatives et culturelles.

Le métier d’éducateur permet aussi d’apaiser les tensions pouvant exister. Venir se défouler en faisant un ping-pong est tout de même mieux que de frapper sur un membre du personnel ou sur un codétenu. Les activités artistiques quant à elles permettent de recentrer l’individu sur lui-même et de lui donner un autre moyen d’expression.

Peu importe l’activité, c’est surtout un moyen de tuer le temps et les personnes qui sont incarcérées en ont pas mal à combler. C’est aussi un moyen de rester en contact avec les autres, d’éviter l’isolement. Je préfère savoir les détenus occupés en activité à peindre, à dessiner, à faire du sport plutôt qu’à concocter des plans d’évasion pouvant aller jusqu’à la prise d’otage.

Cela fait 7 ans que je suis dans ce milieu, j’ai travaillé en maison de peine, en maison d’arrêt, au quartier femme et depuis plus d’un an je suis affectée à l’annexe psychiatrique de Lantin. Ici ce ne sont pas des détenus ce sont des patients et le côté humain est encore plus présent. Les pathologies mentales sont nombreuses. J’ai la chance de travailler en équipe pluridisciplinaire (Psychiatre, médecin généraliste, assistante sociale, psychologue, ergothérapeute et infirmière). Mon rôle au sein de cette annexe est de faciliter la détention de la personne malade par l’accès aux activités mais aussi un rôle de soutien par l’écoute active. Des projets plus spécifiques peuvent être créer en fonction des besoins des patients. La mission de l’équipe dont je fais partie est d’assurer la continuité des soins de santé.

Au quotidien cette mission n’est pas évidente car le côté sécuritaire prime et nous devons toujours faire en fonction de ce pôle primordiale.

Certaines personnes au sein même de l’établissement ne voient pas mon rôle d’un bon œil. Je fais sortir les personnes de leur espace de séjour ce qui peut créer de l’insécurité. Mais je suis convaincue qu’en restaurant des règles , des normes et des valeurs à des personnes qui n’ont plus aucun repère, l’éducateur instaure un climat de respect qui vaut toutes les grilles du monde.

Il est vrai que des grilles et des portes blindées sont nécessaires car les faits de violence existent. Travailler en prison n’est pas facile tous les jours. Bien que je n’aurais pas le dos usé à 65 ans le côté psychologique quant à lui prend un coup. Il faut des épaules larges et les reins solides. Parfois, on a l’impression d’être des « Don Quichotte » et de se battre contre des moulins à vent. Parfois, on a l’impression que rien n’avance mais ce n’est pas grave il faut continuer à se battre. Comme dirait le proverbe ce sont les petites gouttes qui forment les océans et je vois mon métier comme l’une de ces petites gouttes d’eau.

Piette Jacqueline

Educatrice